château de Fesles

Château Fesles 4Le Château de Fesles (Aujourd’hui et Autrefois)

Le nom de ce fief avec manoir apparaît dès le XIème siècle. En 1717, il possède un manoir et une chapelle. Le château, gros logis en fer à cheval est situé sur une haute colline. En 1844, de vastes servitudes sont construites et en 1884, il es agrandi de deux ailes à trois étage, l’ancienne maison étant rasée. Le château de Fesles est un des plus anciens vignobles de l’Anjou. On est saisi par la vue exceptionnelle sur les Coteaux du Layon puis par l’arrivée dans le jardin à la française et sa roseraie, environnée de vigne.

 

Manoir du gué du berge

353_0011Le Manoir du Gué du Berge (Aujourd’hui et Autrefois)

Monument classé par la maison de maître du XIXème siècle pour ses façades et ses toitures des communs, le parc (avec la serre, l’ancienne ferme-communs, la maison du jardinier, la pompe) et la chapelle prieurale St Jean du XIIème siècle. L’édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 2006.

 

Chateaux Bonnezeaux 2Château P. Bonnezeaux2Le château de Bonnezeaux (Aujourd’hui et Autrefois)

« Sur un coteau couvert de pampres, qui domine la vallée du Layon, non loin du bourg de Thouarcé, s’élève un logis bourgeois dont la toiture se confond avec la cime de la futaie qui y est adossée… » (Chanoine UZUREAU)

Ce « logis » s’élève vraisemblablement ici depuis le XVIIIème siècle ou la fin du XVIIème, mais certains éléments en sont plus anciens et le fief de Bonnezeaux, (avec hôtel, pressoir, clos de vigne, etc…) appartenait déjà, au moins depuis le début du XIVème siècle, à la famille noble des Prévost.  La famille de Russon en hérite à la fin du XVIIIème siècle. Leurs descendants sont toujours en possession du château.