Rue de l’abreuvoir : Jadis, les troupeaux venaient s’y abreuver

Allée des Acacias : Ancienne voie ferrée regagnant la gare de Thouarcé-ville à la Gare de Perray-Jouannet. Elle a pris le nom des arbres plantés le long de cette voie

Rue de l’Arbalète : Il vient du nom de l’Arbalétrier (lieu-dit)

Chemin de Beauregard : Beauregard est le nom de l’ancien moulin à vent qui surplombait Thouarcé avant d’être détruit par les Allemands pendant la deuxième Guerre Mondiale

Rue Jacques du Bellay : Jacques du Bellay a été Seigneur de Thouarcé au 16ème siècle

Rue de Bonnezeaux : Elle mène vers le village de Bonnezeaux

Rue des Ceps : Son nom rappelle la culture de la vigne longtemps implantée sur ces terrains

Place du Champ de Foire : En 1885, cette place a été aménagée pour les foires du pays. Sur cette place, il y avait des barres de fer pour attacher les bestiaux présentés aux foires de l’année

Route de Champ sur Layon : Route qui mène à Champ sur layon

Choizeau : Nom du lieu depuis le 15ème siècle

Allée des Coteaux  : Elle est en contre-bas du coteau du Layon

Rue des Courcelles : « Les Courcelles » est le nom des terrains où le premier lotissement s’est construit

Rue des Douves du Château : Dans ce quartier, on trouve en effet la trace des douves du vieux château du 10ème siècle

Rue de l’Ecusson : Son nom vient du fait qu’un écusson est gravé sur une pierre de l’une des maisons qui la borde

Impasse de l’Evêché : Pour donner l’honneur à l’Evêché. C’est à cet endroit que déscendait l’Evêque lorsqu’il venait présider les cérémonies à Thouarcé

Rue des Fontaines : Cette rue mène au lieu-dit « Les Fontaines ». Au début du 19ème siècle, avant la construction de la D24 (route qui mène à Bonnezeaux), c’était la route d’Angers, passant par le layon au Gué du Berge, venant de Vihiers pour rejoindre, derrière le grand cimétière, le village des Fontaines, où se trouvait un ancien relais qui conduisait vers Notre Dame d’Allençon

Rue des Genêts : Elle porte le nom des arbustes qui ornent nos coteaux au printemps

Rue du Gué du Berge : Le Gué du Berge est le nom du gué qui permettait de franchir le Layon. C’est aussi le nom du château du Gué du Berge, construit par Monsieur Laréveillère Lepeaux

Place des Halles : des halles y existaient dans les siècles passés, où se tenaient depuis 1631, le marché du mardi et trois foires dans l’année

Rue de la Haute Neau : La haute Neau est le nom des terrains sur lesquels a été construit le « lotissement de Fontaines »

Chemin de l’Homois : Il borde les près de l’Homois

Rue Victor Hugo : Le maire de l’époque, M. Henri Raimbault, a voulu que cette rue porte le nom de ce grand écrivain

Rue Jean le Bon : Jean Le Bon (1319-1364) était Roi de France au 14ème siècle de 1350 à 1364

Rue Laréveillère-Lepeaux : La municipalité a voulu garder en mémoire Louis-Marie Laréveillère-Lepeaux, Thouarcéen par alliance. Il était marié avec Jeanne-marie Boileau de Chandoiseau et propriétaire du Parc du Gué du Berge à Thouarcé. Il fut membre du Directoire de 1795 à 1799. C’est son fils, Ossian, né à Paris, venu s’installer à Thouarcé en 1847 qui fit reconstruire le Château du Gué du Berge dans le style italien qu’il a conservé jusqu’à nos jours. M. Ossian Laréveillère-Lepeaux est décédé en 1876 et est inhumé au cimetière de Thouarcé

Rue des Lauriers : Elle porte le nom des arbustes plantés devant chaque logement du lotissement

Rue du Lavoir : Elle mène au lavoir communal

Rue du Léard : Nom donné à une ferme qui existait au temps de Jacques du Bellay

Rue du 8 Mai : Elle porte son nom en mémoire de la date de l’armistice  de la Deuxième Guerre Mondiale (1939-1945), le 8 mai 1945

Place de la Mairie : Depuis la construction de la Mairie en 1849. Cette très ancienne place était auparavant un cimetière

Rue du Moulin : Elle rappelle le moulin à eau du 19ème siècle. Ce moulin a été détruit par un incendie le 23 novembre 1892 et restauré en 1894. Depuis le 16ème siècle (vers 1527), il a existé sur le bief de ce moulin, un moulin à tan et un moulin à grains, ainsi que des tanneries

Place du Moulin du Pont : au bord du « Canal de Monsieur », au début de l’avenue des Trois Ponts, il y a un moulin à eau juste à côté du pont

Rue du Moulin du Pont : rue partant de la Place du Moulin du Pont

Rue du 11 Novembre : le 11 novembre 1918 est la date de l’armistice de la Première Guerre Mondiale, de 1914 à 1918

Rue du Pont-Levis : sur la partie haute de cette rue, s’élevait dans l’ancie temps, le pont-levis du château. Ce dernier était alors construit du 10ème au 16ème siècle vers le nord-est de l’église et du presbytère

Place du Prieuré : Cette place est très ancienne puisque le Prieuré Saint-Jean existait déjà au 11ème siècle

Rue de Rabelais : Nom du célèbre écrivain français François Rabelais (1494-1553)

Chemin du Ragotier : Le Ragotier est un ruisseau (affluent du Layon) qui arrive du Lavoir de Bonnezeaux. Il est parallèle au Chemin du Ragotier et longe le collège « Les Fontaines »

Rue Louis Raimbault : Le petit neveu de Louis Raimbault (1816-1895), Henri Raimbault (1893-1980), Maire de Thouarcé de 1940 à 1971 a voulu par ce geste honorer son grand oncle, un érudit et historien de Thouarcé

Boulevard de la République : Il fut un temps surnommé le boulevard de la Résistance, puis enfin appelé officiellement par la municipalité boulevard de la République

Rue Louis Richomme : Louis Richomme était le nom de l’instituteur donateur des terrains où a été construit l’ancien collège public devenu l’école public Jules Spal

Rue Saint-Jean : Elle porte le nom de l’ancien Prieuré du 11ème siècle et de son église qui s’y trouvait jusqu’à la révolution

Rue Saint-Lumin : elle porte le nom de la plus ancienne des trois églises de Thouarcé

Rue Soyer : la famille Soyer ayant habité cette rue en 1793, dont la maison avait brûlé dans l’incendie du 8 septembre la même année. Cette famille a marqué l’époque révolutionnaire. Le père René Soyer était commandant de la brigade de la Maréchaussée à Thouarcé et sa femme marchande de tissus

Rue des Thermes : du nom de l’établissement thermal qui avait été installé à cet endroit au 19ème siècle, vers 1868

Avenue des Trois Ponts : il y a trois ponts qui enjambent le Layon

Rue des Trois Rois : Trois rois sont venus à Thouarcé : Jean II Le Bon, Charles IX et Henri IV

Rue du Vieux Puits : Elle doit son nom au vieux puits qui servait autrefois à l’arrosage des serres qui se trouvaient à la place de la rue. Il fut mis en valeur par la municipalité

Rue des Vignes : Au pied du coteau de la montagne, ce nom évoque les plantations de vignes de ce secteur